I. INTRODUCTION

Premier Rassemblement du Cercle cavin à Vucherens 25.08.2002

Près de 150 membres de la grande famille CAVIN se sont retrouvés pour une journée conviviale dans la maison communale de Vucherens entre Lausanne et Fribourg, en toute sympathie et amitié, réunissant les bourgeois de Vucherens, de Vulliens et d’Ecublens (FR), entourés d’une délégation substantielle venant de Lorraine, de Franche-Comté et d’autres régions de France.

La municipalité de Vucherens qui a facilité l’organisation de la rencontre y était représentée par son syndic qui a rappelé à l’intention des assistants l’historique de la cité. Deux membres des exécutifs de Vulliens et d’Ecublens ont brossé le passé et le présent de leurs communes, ces trois cités étant celles d’origine de la famille. En effet, les recherches effectuées aux Archives à Lausanne et à Fribourg attestent que le patronyme Cavin figure dans les manuscrits étudiés depuis le XIVe siècle.

J.-L. M.

NB: Cet événement a été relaté dans un article de l’Est magazine, supplément hebdomadaire français de l’Est Républicain, no. 185, daté du dimanche 27.X.2002, rubrique Généalogie, et dans le journal de Moudon (Suisse).

Dans la famille Cavin,

Vingt-cinq années durant, M. Raymond-Louis Cavin, tissant depuis Lausanne les fils d’une immense toile d’araignée généalogique, a prospecté les archives en Suisse et en France, projetant ses recherches jusqu’en Amérique du Nord. D’où une exceptionnelle moisson de données couvrant plus de six siècles, les premiers noms extraits du fichier médiéval datant de 1185. Epoque à laquelle, selon certaines sources, se serait établi en Suisse le chevalier Hector Cavin, homme d’armes au service de la Maison de Savoie qui lui aurait octroyé un fief.

La branche américaine a bénéficié du précieux concours de plusieurs Américains contemporains. On a ainsi pu établir que les descendants du Nouveau Monde, venus d’Ecosse, auraient bien des origines françaises et peut-être normandes. 

Avant cette journée, il a fallu relier à des racines communes et à un tronc unique ces branches d’une vaste et dynamique famille. A la fois ancrée dans son terroir vaudois et largement présente autour de Belfort, en Franche-Comté, en Bourgogne et en Lorraine. Partout, en fait, où le travail du fer appelait ces spécialistes (puddleurs, marteleurs, forgerons, jadis taillandiers), tirant leur compétence d’une tradition ancestrale dans leur métier’, explique Jean-Louis Maudieu de Pompey (54), qui a participé à cette réunion au titre d’allié des Cavin. 

Depuis plus de trois siècles, en effet, sur tous les sites d’industrie sidérurgique et métallurgique, les Cavin sont connus pour leur réputation de savoir-faire et de courage au travail.

J.-L. Maudieu-Cavin

Editorial de R.-L. Cavin



Table de matières + Introduction + Suisse + France + Europe + USA + Etats civils + Renseignements
Crée le Mar, 1 juin 2004 - Modifié le Mec, 21 juil 2004 Contact: info (at) cercle-cavin.org